Presqu'île Guérandaise - La Baule, Pornichet, Guérande, St-André-des-Eaux, Le Pouliguen ...

Découverte de la Presqu'île Guérandaise et du Parc Naturel Régional de Brière - Loire Atlantique, Bretagne Sud. La Baule, Guérande, Pornichet, Le Croisic, Herbignac,La Turballe... Découverte de la Presqu'île Guérandaise et du Parc Naturel Régional de Brière - Loire Atlantique, Bretagne Sud. Pays de magie et de lumière
  

 


Galeries photos de la Presqu-île Guérandaise et du Parc Régional de Brière
Recherche sur le site
recommander ce site à un(e) ami(e)
Vous aimez ce site ? >> Recommandez le à un(e) ami(e)



 

©Photos de la Brière par Yvon Henry Houzier
barques en brière marais de la brière chaimière briéronne

 



>> Vous êtes ici : Région >> Brière >> Bretagne


Le Parc Naturel Régional de Brière en Loire-Atlantique Le Parc Naturel Régional de Brière en Loire-Atlantique

Lire aussi : La région | La Brière | Terre Bretonne

page 1 - page 2

Localiser la Loire-Atlantique en France Carte du Parc Naturel Régional de Brière

Galerie photos de la commune d'Assérac Galeries photos de La Brière >> Photos

 

Née il y a des milliers d'années suite à des mouvements géologiques du plissement alpin, la Brière est devenue Parc Naturel Régional le 16 octobre 1970 dans le but de sauvegarder un patrimoine biologique extraordinaire et de préserver une tradition ancestrale. Encore aujourd'hui, La Brière a su conserver tout son mystère et son parfum de légendes. Ici, règne une ambiance particulière : la sensation que le temps s’est arrêté autour d’hommes attachés à leurs îles.

7 000 hectares de marais sont la propriété indivise des habitants de 21 communes, l’ensemble du bassin Briéron s’étendant sur 22 000 hectares. Ainsi, en vertu  d’un acte (lettre patente du duc François II  de Bretagne datant du 8 Août  1461), confirmé par Louis XVI dans ses lettres patentes  de 1784, le marais de la Brière est la propriété indivise des habitants de 21 communes riveraines. A ce titre, la Commission Syndicale de Grande Brière Mottière est l'organisme chargé de sa gestion au nom de ses habitants.  Un site Internet à été créé par la Commission dont l’objectif est de  présenter les origines, le fonctionnement, les réalisations actuelles et les projets concernant le marais de la Brière (cf M. Alain Massé, Délégué au Syndicat mixte du Parc Naturel Régional De Brière)

le briéron Le Briéron

Un tel passé ne pouvait que jouer sur la destinée et l’identité du Briéron.  En effet, le Briéron ne fait qu’un avec son territoire. « Briérons, maîtres chez eux ». C’est une véritable communauté unie par la farouche détermination à garder son  indépendance. Une communauté  répartie en petits groupes qui ne se mélangent pas entre eux. Ainsi encore au 19ème siècle,  à Fédrun par exemple, on ne se marie pas en dehors de l’île ! Depuis toujours le Briéron, en accord avec son environnement, a su tirer partie des richesses de son territoire. Il a fait de l’eau qui l’entoure une alliée précieuse. Il a construit  les  chalands , les blins et les chaloupes qui le  transporteront  sur les curées. Il a extrait la tourbe pour se chauffer en en faire le commerce, coupé les joncs et les le roseaux pour en faire de la chaume et en recouvrir ses maisons, vécu de sa chasse, de sa pêche et de l’élevage de canards, d’oies et de moutons…

Le Briéron d'aujourd'hui a à coeur de vous faire partager la beauté de ce lieu unique et magique. De nombreuses promenades en barque et en calèche sont possibles au départ des ports de la Chaussée-Neuve à St-André-des-Eaux, de Bréca à St-Lyphard, des Fossés Blancs à la Chapelle-des-Marais ou de l'île de Fedrun à St-Joachim. (voir les adresses utiles en seconde page)

les îles de la Brière Les îles

Les Briérons savent vivre en harmonie avec la nature. Ainsi, chaque île est conçue de la même manière : un route circulaire suit le contour de l’île, bordé par un chemin d’eau « la curée » que les barques empruntent pour se rendre aux Chalandières (les canaux). Les chaumières (habitat type de la Brière) sont construites de chaque côté de la voie circulaire. Tout le centre de l’île est divisé en bandes de terre arable souvent étroites. Les îles les plus typiques sont : Fedrun, Mazun, Camer, Camerun. C'est à Fedrun que l’on trouve le plus de maisons couvertes en chaume. Mazun qui est une île plus petite, est verdoyante  et entourée de grands arbres.
Pour mieux partir à la découverte des îles, parcourez les à pied !

Carte des îles de la Brière datant de 1940

la faune de la Brière La faune

Etant situé sur un axe important migratoire, le parc représente naturellement un territoire privilégié pour les oiseaux.  Ainsi, de nombreux limicoles font halte en Brière : chevaliers, bécassines, courlis, pinsons , chardonnerets, étourneaux, mésanges… sans oublier les canards qui hivernent dans le marais.
Environ trente deux espèces d’oiseaux nicheurs ont été recensées et occupent différents territoires du parc. Ainsi on trouve :

Localiser la Loire-Atlantique en France Dans les phragmitaies : poule d’eau, marouette ponctuée, grèbe, busard des roseaux, râle d’eau, rousserolles, héron pourpré

Localiser la Loire-Atlantique en France Dans les piardes : guifette noire, mouette rieuse, grèbe...

Localiser la Loire-Atlantique en France Dans les grands arbres : mésange, nonnette, fauvette grisette, chouette

Localiser la Loire-Atlantique en France Dans les prairies humides : bécassine des marais, chevalier gambette, bergeronnette...

Localiser la Loire-Atlantique en France En bordure des vasières : canard, sarcelle d'été, busard cendré...

La Brière est également peuplée de plusieurs espèces de mammifères :

Localiser la Loire-Atlantique en France De nombreux rongeurs : le rat musqué qu’on repère grâce aux huttes qu’il construit à l’aide des roseaux, le mulot sylvestre, le lièvre brun et le campagnol

Localiser la Loire-Atlantique en France Des carnivores tels que la loutre, la belette, le putois, l’hermine, le vison

Localiser la Loire-Atlantique en France Des insectivores représentés par la taupe, le hérisson et la musaraigne

Malgré le colmatage progressif du marais par les roseaux, il subsiste encore en Brière de nombreuses espèces aquatiques : l’anguille appréciée des gourmets, la brême, la tanche, le gardon, le brochet, la perche commune, le sandre.
 

Les reptiles et les batraciens vivent principalement sur le pourtour du marais repoussés par l’eau salée : le lézard vert, le lézard vivipare, la couleuvre vipérine, la couleuvre à collier, la vipère péliade. Les batraciens les plus répandus sont le crapaud , la grenouille (verte rainette et agile), la salamandre et les grands tritons

>> suite

 

page 1 - page 2

Lire aussi : La région | La Brière | Terre Bretonne

Nous signaler un lien défectueux

 

Visiter la Loire-Atlantique
Livres indispensables
Livraison gratuite

 

 

 

 

       
Haut de page
Services gratuits pour Webmaster | Hébergement de Site | Inscription à la News Letter | Contact Webmaster | Plan du site | Proposer un site | Liens référencement | Contact | Mentions légales
Copyright©Tous droits réservés Presqu'île-Infos

Ce sites est protégé par CopyrightFrance.com