Essaouira est une ville enchanteresse de par sa forteresse venue d’un autre temps et d’autre part grâce à ses canons pointés vers l’océan qui rappellent ces invasions pirates d’antan et ces contes des mille et une nuits.

Les remparts d’Essaouira : la Sqla de la vieille Mogador

La ville d’Essaouira regorge d’endroits magnifiques à visiter. Bâtie sur un rocher à l’image d’un fort, la vieille médina est le premier élément architectural construit de la ville. La Sqala fait partie de la forteresse, elle est la partie importante du bastion. En effet, cette partie est en contact direct avec les vagues fougueuses de l’Atlantique. Édifiée en 1765 sur l’ordre du sultan Mohammed Ben Abdellah de la dynastie alaouite, la Sqala avait un rôle militaire de première importance. En effet, les intentions douteuses des forces maritimes militaires portugais encore présentes à Safi et dans les environs inquiétaient le sultan. Il voyait dans la ville d’Essaouira, la nouvelle arrivée dans la dynastie qui pourrait chasser les ennemis et combler le vide longtemps défaillant entre la ville d’Agadir et la ville de Safi.

Une histoire ancrée dans le corps de la médina

Visiter la ville essaouira, c’est se rendre compte de la place de la Sqala qui était un témoin vivant des bombardements des forces françaises lors de la guerre franco-marocaine. Elle a servi comme moyen de défense de la population locale pour défendre la ville. L’architecture de la Sqala s’articule autour d’une allée latérale qui longe la côte océanique. Le mur de la forteresse est renforcé et doté d’une épaisseur assez importante afin de supporter les chocs des éventuels bombardements venus de l’extérieur. À l’intérieur de la Sqala on retrouve des canons espagnols placés en direction du large qui autrefois servaient à garder la distance des bateaux malicieux. Deux portails sont situés sur les deux extrémités des remparts pour faciliter l’accès au hale.

La Sqala : un rituel de visites touristiques

Depuis 1924 la Sqala est considérée comme un monument historique. En effet, après l’indépendance du Maroc, la forteresse ne jouait plus un rôle militaire comme naguère, mais son petit port se voyait céder la place aux ports du centre (Casablanca) et du Nord (Tanger et Nador). La ville d’Essaouira a toutefois gardé son port pour la pêche et ses petites barques. Ainsi, son port qui avoisine la Sqala servait davantage à la visite des touristiques. Aujourd’hui, la Sqala est une partie intégrante du patrimoine de la ville : tout visiteur doit s’y rendre, le rituel devient presque une obligation pour les amateurs de Mogador, il serait dommage de rater la vue splendide sur le large infini.

Mogador : un patrimoine culturel international

Essaouira a conquis les cœurs de la communauté internationale, et en 2001 elle a pu acquérir le statut et la protection de l’UNESCO comme patrimoine mondial. En outre, la ville est régulièrement la cible de plusieurs réalisations cinématographiques aussi bien d’Européens que d’Hollywood. En effet, la plupart des scènes cinématographiques du géant des séries télévisées GAME OF THRONES par exemple, sont tournées dans les différents coins de la médina d’Essaouira, notamment sur la fameuse tour de la Sqala. Les Souiris sont fiers de voir leur petite ville faire l’objet d’un paysage médiéval dans des scènes vues par le monde entier, retravaillées et habillées artistiquement et qui ont suscité beaucoup d’appréciations de la population locale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *